Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie

  • Réflexion et quotidien

    "Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses".

    Rainer Maria Rilke

  • Ébauche du week-end

    "Journée ensoleillée 

    Nuit étoilée

    Bientôt l'été "

  • Ebauche printanière minimale

    "Cerisiers en fleurs

    Suffisent à mon bonheur"

  • Ebauche lunaire

    "Lune rousse

    De sa beauté éclabousse

    Une nuit finalement douce"

  • De l'importance de la poésie....Citation

    Jacques Lusseyran raconte dans son livre "Le monde commence aujourd'hui" l'importance de la poésie, notamment lorsqu'il était en camp de concentration.

    Ainsi il écrit : "J'apprenais que la poésie est un acte, une incantation, un baiser de paix, une médecine. J'apprenais que la poésie est une des rares, très rares choses au monde, qui puisse l'emporter sur le froid et la haine."

  • Ebauche mixée (à partir des deux précédentes...)

    "Du soleil printanier

    Lors de solitaires marches à pied

    Naissent de poétiques versets"

  • Ebauche sportive

    "Solitaire marche à pied

    Favorise ma sérénité

    Stimule ma créativité"

  • Ebauche printanière

    "Soleil printanier

    En avance cette année

    Dès le mois de février"

  • Ébauche pluvieuse

    "Passée entre les gouttes

    D'un pays en déroute 

    Par un quotidien pluvieux

    Demain tout ira mieux."

  • Ebauche montagnarde

    "Vue dégagée

    De toute beauté

    Sur les sommets enneigés"

  • Matin difficile

    " Yeux cernés de noir

    Ce matin dans le miroir

    Fatigue ou désespoir"

  • Ebauche émerveillée

    "Ce matin au réveil

    Neige et soleil

    Font du paysage une pure merveille"

  • Ébauche hivernale

    "Hiver trop long

    Plus de saison

    Propice à la création"

  • Petit poème jeunesse à déguster

    Parc sous la pluie

    Rolande Causse

     

    Des gouttes tombaient.

    Des pages blanches sur les genoux,

    Une fille écrivait.

     

    Chant du papier froissé,

    Chute de la pluie.

     

    Et le rire moqueur

    De la terre détrempée.

  • Ebauche lunaire

    "Pleine lune orangée

    Rend mon sommeil léger

    Et ma nuit agitée"

  • Ébauche inspirée

    "Brume fantomatique

    Envies romantiques

    Flou artistique"

  • Ébauche givrée

    "Paysages blanchis et momifiés

    Par la matinale gelée

    Rues désertées"

  • Fraîche Ébauche (10)

    "L'hiver est arrivé 

    Le froid s'est installé 

    Températures négatives en matinée"

  • Haïku commun à mes deux blogs

    "me voilà 

    là où le bleu de la mer

    est sans limite"

    Santoka

  • Ébauche (7) hivernale

    "Enfantines émotions 

    Devant les premiers flocons

    Annonçant une blanche saison"

  • Ébauche (6) matinale

    " Premières gelées 

    Champs de brouillard enveloppés 

    Contours du réel fantasmės"

  • Ebauches (5)... de saison...

    "Jaunes, vertes, rouges,

    Feuilles d'automne bougent,

    Arbres chatoyants,

    Été indien resplendissant"

  • Ebauches (4)

    "Mots tracés à la plume

    Soulèvent l'enclume

    D'un lourd passé"

  • Poèmes d'amour (2)

    Et un deuxième exemple.

     

    Le Phénix (1951)

     

    Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues
    Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu
    Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud
    Pour la neige qui fond pour les premières fleurs
    Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas
    Je t'aime pour aimer
    Je t'aime pour toutes les femmes que je n'aime pas

    Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu
    Sans toi je ne vois rien qu'une étendue déserte
    Entre autrefois et aujourd'hui
    Il y a eu toutes ces morts que j'ai franchies sur de la paille
    Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir
    Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie
    Comme on oublie

    Je t'aime pour ta sagesse qui n'est pas la mienne
    Pour la santé
    Je t'aime contre tout ce qui n'est qu'illusion
    Pour ce cœur immortel que je ne détiens pas
    Tu crois être le doute et tu n'es que raison
    Tu es le grand soleil qui me monte à la tête
    Quand je suis sûr de moi.

     

    Paul Eluard

  • Poèmes d'amour (1)

    Je butine actuellement dans une anthologie de poème d'amour pour les juniors (mais pas que!), faciles à réciter. Je ne résiste pas, en voici un exemple :

     

    "Je vis, je meurs, Je me brûle et me noie..." (1555)

     

     

    Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
    J'ai chaud extrême en endurant froidure :
    La vie m'est et trop molle et trop dure.
    J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

    Tout à un coup je ris et je larmoie,
    Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
    Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
    Tout en un coup je sèche et je verdoie.

    Ainsi Amour inconstamment me mène ;
    Et, quand je pense avoir plus de douleur,
    Sans y penser je me trouve hors de peine.

    Puis, quand je crois ma joie être certaine,
    Et être au haut de mon désiré heur,
    Il me remet en mon premier malheur.

     

    Louise Labé

  • Récitation. Mon Stylo-Robert Gélis.

    Ce week-end, j'ai fait réciter sa poésie à mon fils. Poésie mignonne, simple, légère... et qui a tout à fait sa place ici vu son thème. Le voici donc :

     

    Mon Stylo

     

    Si mon stylo était magique
    Avec des mots en herbe,
    J’écrirais des poèmes superbes,
    Avec des mots en cage,
    J’écrirais des poèmes sauvages.

    Si mon stylo était artiste,
    Avec les mots les plus bêtes,
    J’écrirais des poèmes en fête,
    Avec des mots de tous les jours
    J’écrirais des poèmes d’amour.

    Mais mon stylo est un farceur
    Qui n’en fait qu’à sa tête,
    Et mes poèmes sur mon coeur
    Font des pirouettes.

     

    Robert Gélis

  • Ebauches (3)

    "Sourires discrets

    Gestes effleurés

    Rêves exacerbés"

  • Poésie-Louis Aragon

    Je suis actuellement plongée dans un recueil d'Aragon, Elsa, et je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager quelques vers :

     

    "J'inventerai pour toi ma rose autant de roses

    Qu'il y a de diamants dans l'eau de la mer

    Autant de roses qu'il y a de siècles dans la poussière du ciel

    Autant qu'il y a de rêves dans une seule tête d'enfant

     

    Autant qu'il peur y avoir de lumières dans un sanglot"