Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coup de coeur

  • Citations exclusives-Philippe Besson

    Chose promise, chose due, quelques phrases notées lors des conférences ce weekend, donc exclusives s'ils ne l'ont pas déjà dit ailleurs.... On commence par Philippe Besson :

    "Dans tous les romans que l'on écrit, il y a toujours une part intime, même infime (...) Les gens ont besoin de croire que c'est vrai. Il est évident que chacun des livres que l'on écrit donne des clés sur soi-même."

    "Ce qui était compliqué, ce n'était pas moi, mais le regard des autres sur moi. J'ai été sauvé par des livres et par des films."

    "Les mensonges, j'en ai fait mon métier, je suis devenu romancier."

    "L'écriture est un moyen pour lutter contre l'absence, contre la disparition des gens que l'on a aimé (...) La magie de l'écriture est de faire ressurgir des souvenirs oubliés."

    "Les écrivains sont des voleurs d'instant, des éponges."

    "On peut tirer de la discrimination que l'on subit un surcroît de détermination."

     

  • Dédicaces...

    J'ai donc fait ma "groupie" samedi à la Fête du Livre de Talloires (superbe site au bord du lac d'Annecy) en assistant à plusieurs conférences des auteurs présents (d'où quelques citations exclusives dans les jours à venir!) et en demandant des dédicaces. Points communs des écrivains présents (Jean-Christophe Rufin, Christophe Carlier, Philippe Bessoin, Grégoire Delacourt, Didier et Julien Decoin, Serge Joncour, Douglas Kennedy.... entre autres..) : ils sont tous très accessibles et époustouflés de la beauté du lieu découvert sous un soleil de plomb!

     

     

  • Blogs d'écrivains

    Une fois n'est pas coutume, je vous indique ici deux blogs d'écrivains publiés. Vous trouverez ci-joint dans mes lectures de mars 2 livres de Thomas Vinau et 1 de Vincent Cuvellier. En furetant un peu sur le net, j'ai vu qu'il tenait eux-mêmes des blogs.... alors les voici (ci-dessous et ci-contre), réunis certainement pour la 1ère fois... alors que leurs styles n'ont vraiment rien en commun. Vive l'éclectisme!

    Pour Thomas Vinau : http://etc-iste.blogspot.fr/

    Pour Vincent Cuvellier : http://vincentcuvellier.canalblog.com/

     

  • Coup de coeur : "Arrêtes avec tes mensonges" de Philippe Besson

    J'ai été tellement bouleversée par ce dernier livre que je souhaite le mettre en avant en recopiant ici l'avis déjà publié ci-contre :

    "Bouleversant. J'ai souvent apprécié les livres de Philippe Besson, pas tous, mais souvent. Son dernier livre est bouleversant, très intime. Il y raconte son amour de jeunesse, et on se moque que ce soit avec un garçon, parfois cru, et la rencontre avec le fils de ce dernier. C'est très émouvant, et on découvre aussi comment sa propre histoire (pas seulement cet amour, mais les vacances au bord de la mer, ou autre...) a nourri ses différents livres."

    J'hésite même à le relire immédiatement... Ce dont je suis sûre c'est que je vais lire ou relire ses livres précédents pour y retrouver des traces...

  • Coup de coeur tu coup de poing : Une bouche sans personne, de Gilles Marchand

    Coup de coeur et coup de poing en même temps, c'est rare... et très mérité pour ce premier roman.

    De moi même, je ne serais pas allée le lire, peu attirée d'habitude par ce qui n'à pas d'explications rationnelles. Mais je suis tombée sur le blog blablamia.canalblog. ...et la critique m'a donné envie de le lire. Heureusement!

    Un très beau livre. Qui aurait pu croire que l'histoire d'un comptable défiguré par l'Histoire, et qui raconte les drôles d'histoires de son grand-père  (j'ai adoré l'éléphant gonflable) me toucherait autant.

    Et ce fut donc le cas. Touchée par toutes les mini-histoires poétiques et pleines de fantaisie du grand-père et de ce comptable, et touchée pà la solitude des personnages, leurs histoires. 

    Coup de poing par la profondeur de ce livre, par ce qu'il révèle de notre Histoire douloureuse.

    Quelle prouesse d'avoir aussi bien sur marier les deux!

  • Après les citations, la poésie, les photos... la musique comme source d'inspiration

    "Androgyne" (tango).

    Musique découverte récemment, que je trouve inspirante. Elle m'apaise, me donne envie de ralentir et en même temps de faire de larges et longs mouvements. Ecouter et s'écouter.

    Vous pouvez l'écouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=76sfWp1G_UA

  • Coup de coeur : Comment tu parles de ton père

    Comme indiqué ci-contre, j'ai beaucoup aimé cette lettre d'amour à un père décédé. Sujet triste mais dont l'auteur parle avec beaucoup de tendresse et d'humour. On sourit beaucoup. J'envie surtout énormément le style de cet atueur,  qui est aussi réalisateur, dessinateur, etc... Je n'ai jamais rien lu ou vu de lui, mais j'en ai beaucoup entendu parler... et vraiment, je ne suis pas déçue de ce que je viens de découvrir. A lire donc...

  • Un lieu de rêve réunissant mes deux passions

    ... et donc présent sur mes deux blogs.

    Découverte au cours de mes lectures un lieu que j'ai hâte de découvrir "en vrai" lors d'un prochain passage dans la capitale : la péniche L'eau et les rêves. Qui est en fait une librairie flottante, proposant de nombreux ouvrages sur le thème de l'eau et des voyages.

    Voici le site pour en savoir plus : http://www.penichelibrairie.com/

     

  • Coup de coeur "Plus de peurs que de mal" André Charbonnier

    J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre : comme expliqué ci-joint, je l'ai trouvé brillant. Car il apporte des réponses, des explications, des éclairages sur ce que je sentais de manière diffuse depuis quelques temps.... et il le fait de manière simple, accessible et compréhensible. Comment nos peurs nous bloquent (et elles remontent loin!), comment nous nous mentons à nous-mêmes pour "survivre" en fait, comment notre mental n'est pas forcément notre meilleur ami.... contrairement à l'intuition.

    On découvre aussi de manière simple le trajet de nos pensées, pourquoi il est important d'être là, au moment présent (oui, c'est la grande mode du développement personnel, mais le pourquoi et le comment est mieux expliqué ici)... et l'importance de la créativité. Ce petit livre éclaircit vraiment beaucoup de choses....

  • Coup de coeur "Palermo Solo" Philippe Fusaro

    Cet auteur a tout pour me plaire : il est libraire, d'origine Italienne, aime donc l'Italie et habite maintenant en Rhône-Alpes. Et il doit aimer le cinéma, étant donné les acteurs croisés ici et là dans son roman. Je l'avais découvert avec "L'Italie si j'y suis", roman poétique, tendre qui fait ressentir la beauté et la chaleur italienne. J'ai voulu continuer ma découverte avec "Palermo Solo", comme indiqué ci-contre... et j'ai adoré.

    L'histoire de ce baron reclus à cause de la mafia dans un Grand Hotel, qui mettra dix ans à sortir de sa chambre, à rencontrer des connus et des inconnus, à connaître l'amour fort, fou et court, qui restera plus de cinquante ans, ainsi... est passionnante. Malgré la presque unité de lieu, la solitude du personnage principal... à moins que ce ne soit une rumeur. Et saura-t-on jamais s'il s'agit d'Ava Garner

    J'ai adoré. L'alternance du récit et des pensées du baron est sympathique, mais surtout, c'est juste... beau. Bien écrit, avec de très belles phrases et donc images. Un livre qui donne envie de se mettre à écrire... et dans la même minute suspend votre envie : il sera tellement difficile d'écrire des choses aussi belles... 

  • Coup de coeur "L'Homme de ma vie" de Yann Queffélec

    Comme expliqué dans la liste de mes envies littéraires de juin, j'ai osé enfin lire Yann Queffélec après avoir assisté à une conférence et échangé quelques mots avec lui. Il était plein d'humour. Et l'on retrouve cet humour, et son amour pour son père, malgré une relation difficile dans son dernier livre "L'Homme de ma vie " (son père donc).

     

    Livre très agréable à lire, et très bien écrit. Je suis ravie d'avoir découvert - même si cela se fait tardivement - cet auteur, et je n'ai qu'une envie désormais : découvrir d'autres livres de Yann Queffélec, voire de son père peut-être, Henri Queffélec. Coïncidence énorme : ce livre, "l'Homme de ma vie" a reçu le Prix des Hussards 2016. Ce prix doit son nom aux "Hussards"et à un livre de Robert Nimier, père de Marie Nimier... rencontrée aussi à Talloires et lue juste avant! Décidément des histoires de famille!

     

    Plusieurs extraits à propos de la mer à retrouver sur mon autre blog L'Iroise Fêlée (Les Queffélec sont bretons, ne l'oublions pas!). Et un concernant l'écriture à découvrir ci-dessous :

     

     "Pour ma part, je ne crois pas un instant qu'un texte génial ou non ait besoin d'être soutenu par une intention. Règle d'or en Littérature : ne jamais expliquer. Pourquoi l'auteur a-t-il écrit ça? Pour s'en débarrasser ni plus ni moins, pardi ! se vider la tête d'une épine irritative que le talent peut transformer en violon, quand la prétention ne fait pas une scie."

     

    Yann Queffélec, L'Homme de ma vie.

  • Quelques vers pour l'inspiration

    Dans la liste de mes lectures ci-jointes apparaît Yvon le Men... pour plusieurs raisons. Vous trouverez ci-dessous les quelques vers qui m'ont le plus marqués dans ses poèmes. J'aimerais être capable d'écrire de manière aussi belle, les sensations procurées pour les livres et la poésie. A savourer, à méditer...

     

    "C'est une belle journée

    Nous avons marché à travers landes et livres

    Avec quelques pas on peut se dire un vers

    Avec quelques vers on peut se dire une vie"

     

    Dans La Nuit Bleu Marine, d'Yvon Le Men

  • Sables mouvants-Jacques Prévert

    Paroles, le recueil de poèmes de Jacques Prévert, n'apparaît pas dans la liste de mes lectures ci-jointes... parce que je ne le "lis" pas d'une traite. Je picore de temps en temps des textes, des poèmes. Et je suis tombée hier sur un très beau texte que vous trouverez ci-dessous... et sur mon blog cousin "L'Iroise Fêlée"... 

     

    SABLES MOUVANTS

     

     Jacques Prévert

     

    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Au loin déjà la mer s’est retirée


    Et toi
    Comme une algue doucement caressée par le vent
    Dans les sables du lit tu remues en rêvant


    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Au loin déjà la mer s’est retirée


    Mais dans tes yeux entrouverts
    Deux petites vagues sont restées


    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Deux petites vagues pour me noyer.

     

  • Dédicace-Marie Nimier

    J'avais déjà lu son dernier livre, donc j'en ai acheté un autre sur place pour lui faire dédicacer. Je lui ai dit que j'aimais bien la photo en couverture et elle m'en a raconté l'histoire. C'est avec elle que j'ai le plus longtemps discuté... et j'ai ressenti exactement ce qu'elle a écrit : un bel échange. Pour une belle rencontre.

  • Dédicace-Yann Queffélec

    Chose annoncée... chose due. Ci-dessus la dédicace de Yann Queffélec obtenue dimanche après sa conférence à la Fête du Livre de Talloires... Yann Queffélec a pris le temps de poser des questions à chacun avant d'écrire sa dédicace... dont je ne suis pas encore arrivée à déchiffrer tous les mots!

  • Fête du livre-Talloires. J'y étais!

    Il faisait grand beau samedi.... et trombes d'eau dimanche. Mais c'est bien hier que j'ai pu, pour la 1ère fois, aller à Talloires. Pour écouter, rencontrer des auteurs.... Et, malgré le froid, je ne regrette pas : cadre magnifique, écrivains accessibles et ouverts, bénévoles de l'organisation sympathiques. De bons moments, de belles ... ou illisibles  (!) dédicaces (Van Cauwelaert, Musso, Nimier, Queffélec..), pleins de livres.

    Je retiendrai particulièrement une belle discussion avec Marie Nimier et une conférence pleine d'humour de Yann Queffélec, en photo ci-dessus. Vivement l'année prochaine!

  • Coup de coeur "Ce que je sais d'elle", Béatrice Hammer

    2e livre coup de cœur à figurer ici : week-end riche en lectures (4 livres, tous à retrouver dans la liste ci-contre), dont une pépite. J'ai beaucoup aimé ce livre pour deux raisons donc :

    - l'histoire : une femme disparaît. Qui n'a pas eu envie un jour de tout lâcher, d'échapper au quotidien, de repartir à zéro, de lâcher prise. Cela me particulièrement en ce moment..

    - la forme : chaque chapitre donne la parole à un proche, une connaissance de cette femme, qui la décrit telle qu'il/elle la voit. Et bien sûr, personne ne décrit exactement la même personne : on découvre plusieurs facettes d'une femme finalement plus complexe qu'il n'y paraît. Et la fin laisse la porte ouverte à tous les possibles....

  • Coup de coeur: "Une vie qui n'était pas la sienne", de Juan José Millas

    Toutes mes lectures sont à la droite de ce blog... mais pour attirer plus particulièrement l'attention sur un livre, je ferai désormais parfois référence à l'un d'eux dans mes notes. Et, donc, le coup de coeur du jour est le dernier livre que j'ai lu "Une vie qui n'était pas la mienne", de Juan José Millas, un auteur espagnol. Il est rare que je tombe sur un auteur espagnol... et le hasard a bien fait les choses. Je me dis même que j'aurai bien aimé écrire ce livre. C'est dire!

    Il y a beaucoup plus de choses et d'histoires que l'on ne croît dans ce roman, au final assez court. Je vous invite donc à lire mon avis ci-contre.... et surtout, à lire ce livre!