Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres et voyages immobiles

"Dans cette famille immobile, j'ai découvert très tôt que je pouvais quand même faire de grands voyages. Grâce aux romans qui furent mes premières clés de bagnole, puis devinrent très vite des manches d'avion, des roues de grands voiliers m'emmenant de l'autre côté des océans, rencontrer d'autres peuples et oublier le monde si petite dans lequel j'avais atterri par erreur."

dans L'oeil du prince, Frédérique Deghelt

Commentaires

  • C'est ce qui arrive dans l'enfance, quand on n'a pas encore eu l'occasion d'aller très loin, en voiture ou à pied.

Les commentaires sont fermés.