Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cercle des poètes disparus...

En cette période de rentrée scolaire, me revient en mémoire un passage du Cercle des poètes disparus, film de Peter Weir vu il y a longtemps...et qui a marqué beaucoup de jeunes étudiants : 

"On ne lit pas ni écrit de la poésie parce que c’est joli. On lit et écrit de la poésie car on fait partie de l’humanité. Et l’humanité est faite de passions. La médecine, le droit, le commerce sont nécessaires pour assurer la vie, mais la poésie, la beauté, la romance, l’amour, c’est pour ça qu’on vit."

Commentaires

  • Oui, la poésie n'est pas terre-à-terre. Nous en avons besoin pour nous évader du reste, des devoirs, du quotidien. Bon week end !

Les commentaires sont fermés.